Agendapoetique06

Dans le corps du poème

Posted in Festival, Poésie, Rencontres, Lectures, Performances, by André Chenet on août 18, 2013

AIGLUN MUSIQUE POÉSIE

Rencontres organisée par l’Association Aigo Luno (Eau de lune)

anciennement « Des Racines et des Aigles« 

SAMEDI 24 AOÛT 2013

DIMANCHE 25 AOÛT 2013

ANDRÉ CHENET ET SES AMIS

 

 

 

« …j’espère un langage incarné
avec les gestes de la lumière
dans les théâtres d’ombres du malheur
où toute poésie s’écrit au cœur du cri« 

In « Au coeur du cri » (Éd. Les Voleurs de feu, 2011)

André Chenet vit à La Colle s/ Loup dans les Alpes-Maritimes. Il publie régulièrement dans de nombreuses revues francophones et étrangères. En 2004, il a fondé la revue de Poésie imprimée « La Voix des Autres » (prochain n° en septembre 2013). Il anime depuis le début des années 2000, des Rencontres poésie dans le Sud-Est de la France et à Paris. En 2012, avec la complicité de son ami le poète Dom Corrieras, il a créé le festival de poésie « Les Fous du Loup », dans son village typiquement provençal. La seconde édition aura lieu entre le 10 et le 13 octobre 2013, sous la présidence honorifique du poète franco-tunisien Tahar Bekri.
Dernière parution: « Au coeur du cri » (Les Voleurs de feu éd., 2010).
Dernières parutions : « Au cœur du cri » (Éd. Les Voleurs de Feu, 2011), « Secret poème » avec un CD enregistré par l’auteur (Chemins de Plume, 2013)
A paraître fin 2013 ou début 2014: « Exil de la poésie », « Les brasiers de l’aube » , « Dans le corps du poème », livre d’art avec des lithographies originales de Pascal Gabet (Tilleul Presses)
Son site : DANGER POESIE (http://poesiedanger.blogspot.com/)

 

 

 

 

SAMEDI 24 AOÛT 2013

17 HEURES

CHÂTEAU” D’AIGLUN

CARTE BLANCHE À CRISTINA CASTELLO

(autour de 30′)

CRISTINA CASTELLO ―Poète et Journaliste
Membre de la SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES

« Je tiens depuis longtemps la poésie pour une sorte d’orage mental, ce qui est une façon d’imager la précipitation verbale qu’accueille l’espace de la page et qui représente le dépôt que le travail ensuite mettra en forme ou laissera tel quel... » Bernard Noël (à propos du recueil intitulé « Orage« )

Cristina Castello, poète et journaliste argentine, demeure en France depuis 2010 où elle publie depuis 2004, les recueils : « Soif », avec des illustrations de Antonio Seguí, aux éditions L’Harmattan (2004) ;  « Orage », préfacé par Antonio Gamoneda chez Bod éditions (2009), et une édition de tête avec des combustions de Christian Jaccard, « Ombre », livre d’art aux éditions Trames (2010)  et – « Le chant des sirènes»» aux éditions « Chemins de plume », collection « Un Poète/ Une Voix » (2012).
Ses poèmes sont toujours un engagement en faveur de la dignité de la vie, de la beauté et de la liberté, contre toutes les injustices sociales. Ils sont traduits en plusieurs langues, à partir du castillan, sa langue maternelle.
Elle a participé à de nombreuses anthologies éditées à Paris, en Italie, en Allemagne, en Argentine …etc…  Ses poèmes ont accompagné des expositions de photos et de peintures. Elle a participé à plusieurs reprises à la Journée Mondiale de la Poésie.
En tant que journaliste, elle a publié plus de 3 000 articles dans les principaux médias de la presse écrite de son pays natal et aussi dans quelques journaux et magazines d’Europe et d’Amérique Latine.
Elle a enseigné « L’interview journalistique » à l’Université. À la télévision, elle a créé « Sin Máscara » (« Sans Masque ») émission de culture. À la radio, « Convengamos que… con Cristina Castello » (« Nous convenons que… avec Cristina Castello ». Elle est également critique d’Art et conférencière.
Cristina Castello propage et défend la pensée et les arts de la tradition humaniste en général, avec  une prédilection marquée pour la culture et la langue française.

Son site http://www.cristinacastello.com  allie poésie, musique, peinture et journalisme.
Son Blog : http://les-risques-du-journalisme.over-blog.com/

« Quand c’est une femme, quand c’est la voix d’une femme poète, c’est la poésie qui est là. »  Jean-Pierre Faye

 

 

 

DANS LE CORPS DU POÈME, d’André Chenet

Non-spectacle de poésie à géométrie variable (version 3)

(45′)

Interprété par

Mlle Lise et André Chenet

IMG_8693 - copie 2

 « Un voyage par delà les dogmes et les concepts de la connaissance, un voyage initiatique où la beauté naît du noyau même de chaque instant, de son irréversibilité et de sa perfection, beauté rendue sensible uniquement par l’éclairage d’une conscience grandissante.« 

chenet_pingouin2 - copie

 

Textes & chansons  : André Chenet, Léo Ferré, Dom Corrieras et Lise Tsitsiridès
Mise en scène : André Chenet
Accompagnement à l’accordéon par : S.E.M.

 

RENDEZ-VOUS À 16H30

AUX HALLES D’AIGLUN

 

 

 

 

 

DIMANCHE 25

AOÛT 2013

18 heures 30 Entrée libre

ÉGLISE DAIGLUN

Carte rouge et noire à Emmanuelle k. :

Vertige de l’écart

(environ 30′)

Emmanuelle k. est « née prolétaire » dans la région parisienne, d’un père ouvrier dans le bâtiment et amoureux du jazz qu’un certificat d’études n’empêche pas de suivre des cours du soir aux Arts et Métiers pour devenir ingénieur des Travaux publics. Études interrompues par un décès brutal, quand elle n’a que dix ans. « Mémoires labourées, hachées, fouaillées, coupées / où git mon enfance… » La révolte prend corps, elle fonde avec Pierre Lepetit, son compagnon, le Groupe Libertaire de Ménilmontant, qui, en mai 68, est aux côtés des Enragés et des Situationnistes qui forment le Conseil pour le maintien des occupations, avec Guy Debord, Raoul Vaneigem…Cinéaste, poète, musicienne, elle vit à côté du Moulin d’Andé, en Basse Normandie.

Entracte

Exil de la poésie, poèmes d’André Chenet

lus par Mlle Lise et l’auteur

(30′)

 

Le Printemps des poètes à La Colle s/ Loup


Le jeudi 21, le vendredi 22 Mars et le samedi 23 mars :

logo

06480

LE PRINTEMPS EN FÊTE DES FOUS DU LOUP

organisé par La Voix des Autres et Danger Poésie

avec le soutien de la municipalité de La Colle s/Loup

(Rencontres, Poésies, concerts, théâtres, performances, chants)

PJ385_15ePdP-AFF-20x30-w

Voix des poètes

Soirée du 21 mars dans la Salle de la Rose de mai à 20h30 :

Spoken word/ Poésie orale 

Cette soirée sera dédiée à Didjéko (poète et slameur) qui a « plié bagages » pour l’Ailleurs.

avec Pascal Giovannetti, écrivain, poète et performeur et les invités de DANGER POÉSIE 

En première partie : 

– une « mise en voix » et en rythmes de Cee Jay (poète, slameur et musicien bruxellois) et son  Olivier Vanderaa (poète, slameur, artiste – performeur, musicien,vidéaste, photographe …lui-aussi de Bruxelles la belle).

– Performance de Sabine Venaruzzo, poète, musicienne et comédienne.

De nombreux invités surprises venant de divers horizons poétiques et géographiques viendront apporter leur tribut à cette fête de la poésie orchestrée par l’intrépide slam master Pascal Giovannetti.

André Chenet présentera les poètes vagabonds Patrick Aspe et Christophe Bregaint.

Soirée du 22 mars

Grande Nuit de la Poésie :

1ère partie :

Spectacles à La Rose de Mai à 20h30 :

Le petit théâtre magique , de et avec Aurore accompagnée de ses musiciens; Angélique Aveillan avec des extraits de son dernier spectacle de cabaret « Berlin, Paris, Buenos-Aires« ; HOT CLOUD 9, « Poésie around the Rock« ; Lise Tsitsiridès chante Dom Corrieras, Lobsang, poète et troubadour des temps modernes Marie-Chritine Frézal (auteur, poète, comédienne, metteur en scène).

Cette soirée se déroulera avec l’amical accompagnement du poète de Coaraze, Paul Mari, parrain d’Honneur du festival « Les Fous du Loup ».

-1-1

2eme partie en « nocturne » :

 La Voix des poètes (Entretiens, Lectures, Extraits de Spectacles de poésie, Performances, Musiques et Chants)

dans la salle de La Paillère à 22h00

Une escapade poétique sous la houlette de André Chenet

en compagnie de :

Christophe Bregaint, Cee Jay, Olivier VanderaaAnne No, Jean-Michel Sananès, Poètes & co, Pierre-Jean Blazy et les poètes de l’association Les Mots d’Azur

Olivier Legrand, artiste peintre hyperréaliste, exposera quelques unes de ses grandes compositions au Théâtre de La Rose de Mai et dans la salle de la Paillère.

Le 23 mars, au Théâtre de La Rose de Mai, à partir de 15h30 :

Concert du groupe ON CLOUD NINE, avec en première partie Mademoiselle Lise (chanson française)

Le numéro 6 de la revue de poésie La Voix des Autres sera présentée lors de ces rencontres. Le vendredi 22 mars, un buffet sera mis à disposition des convives.

-1-1

E-mail : lesfousduloup@gmail.com

À lire sur DANGER POÉSIE : Le Printemps arrive, les poètes chantent

Le Printemps des Poètes 2011 à La Colle s/ Loup

Posted in Poésie, Rencontres, Lectures, Performances, by André Chenet on mars 8, 2011

organisé par

la revue La Voix des Autres et le collectif DANGER POÉSIE

en partenariat avec L’Office du Tourisme

 


« le poème va sa route par-dessous, il manifeste ses éclats dans toutes les langues du monde, c’est-à-dire dans toutes les directions que nous avons peut-être perdues, il s’étend d’une vérité de paysage à une autre : le poème roule de temps à temps ».  Édouard Glissant


A 14h: « Au Rendez-Vous des poètes »

Animations autour des Stands, place Charles de Gaulle.

Tracts et jeux poétiques, rencontres, lectures, chants et musique…



A 20h30:  « Monts & Merveilles »

Salle municipale de la Paillère, rue Joseph Laurenti

Récitals, Lectures, Spectacles…



L’invité d’Honneur de cette Fête de la Poésie:
Le poète genevois ALBERT ANOR
il sera entouré de nombreux poètes, diseurs, chanteurs et comédiens

Renseignements:

04 93 58 35 38


Le poète genevois Albert Anor, apportera sa vision dissidente, teintée d’un humour sibyllin, sa passion des chemins de traverse, ses luttes d’homme fraternelles, son goût de l’excellence et de l’invention dès lors que la langue poétique s’engage à travers les territoires passionnels de la chair et de l’esprit. Sa poésie, porteuse des plus étranges joyaux du surréalisme, précipite les rapports étranges, inquiétants, parfois pervers, que nous entretenons dès lors que nous confrontons nos actes et nos pensées à la lumière de l’idéalité. Albert Anor a été choisi pour figurer dans « FLORILEGE GENEVOIS, Les poètes de la Cité » publié par les Éditions Slatkine en 2009.On peut trouver ses textes et poèmes dans les revues Le Scribe et Axolotl.

Publications: Poésie à 100%, ouvrage collectif(1976), Pièges à convictions (Éd. à la Carte, 2001), Le chaos en devenir (Éd. Le miel de l’Ours, 2005), Le poisson fumé montre son nez…(Publication collective surréaliste, 2006).

A paraître: Éclats d’usure – poèmes 1997/2007).

Des poèmes d’Albert Anor sont en ligne sur DANGER POESIE


Parmi les poètes invités:

Ile Eniger, Brigitte Broc,Castello, Patricia Dao, Lise Tsitsirides, Odile Gattini, Françoise Deleuze, Angélique Aveillan, Jean-Michel Sananès, Gilbert Casula, Roger Lecomte, Pierre-Jean Blazy et ses amis de l’association Les Mots d’Azur, Alain CarréPatrick Emery, Gilbert Musielak, Dom Corrieras, CE Andersen, (Invité d’Honneur de l’année dernière)

Avec la participation exceptionnelle deKader Rabia, poète et journaliste kabyle…

Les éditeurs: Chemin de Plumes, Tipaza, Manoirante, Oxybia, Glaspatcha, Les Voleurs de Feu

Sur le stand de DANGER POESIE, les poètes invités viendront dédicacer leur livres

 

Le Bordel des poètes à Nice

Posted in Poésie, Rencontres, Lectures, Performances, by André Chenet on janvier 26, 2011

ESPACE MAGNAN SALLE RAMPE ROUGE

31 rue Louis Coppet
06000 NICE

Le Bordel des poètes


POESIE & SLAM / Vendredi 28 et samedi 29 janvier – 20h30, et dimanche 30 janvier – 14h30

Synopsis :

Troubadours modernes, ils vous embarquent – tel Ulysse pour un voyage héroïque – en terres de poésie : un récital magique des plus beaux et plus insolites textes de l’Antiquité à nos jours, et de créations à la façon des “cut-up” de la « Beat Generation » !

 

Avec Lise Tsitsiridès, André Chenet, Alain Carré, Dom Corrieras

“Voyager en Poésie”

Posted in Non classé by André Chenet on mars 14, 2010

POÉTES AUTOUR DE LA TABLE RONDE:

Le 16 mars 2010 à 19h30 à Voyageurs du Monde

4 rue du Maréchal Joffre
(angle de la rue Longchamp)
06000 NICE
Tel : 0892 232 732 (0,34 € ttc/min)
Soirée dans le cadre du Printemps des Poètes

Soirée exceptionnelle garantie avec C.E. Andersen (poète belge et voyant, Tristan Cabral (poète philosophe et auteur du recueil « Ouvrez le feu« ), Flaviano Pisanelli (poète italien, universitaire et spécialiste de des oeuvres de E. Montale, de P. Pasolini et de A. Merini) et de Paul Mari (le poète « mangeur de braises » de Coarraze), présentée et coordonnée par André Chenet.

« Christian Erwin Andersen est un convulsif quand il hait, qui génufléchit quand il aime. Ce qu’il en écrit me touche, et je le dis. » Marcel Moreau.

« …je ne conçois pas un « vrai » poète qui ne serait un homme constamment soucieux de la plus grande sincérité. Comme il a le souci d’extraire l’essentiel de ses émotions pour qu’après affinage elles soient universellement recevables, perceptibles, il ne peut surtout pas éviter une éthique implacable : être vrai, à tout prix, à tout moment; avec soi-même, avec les autres. Ce n’est pas la qualité de l’écriture qui fait le poète, c’est la qualité de l’homme. Ca ne sert à rien d’apprendre à écrire si l’on n’apprend pas concouramment à ETRE.
Pour être franc avec vous : comme la plupart des créateurs je PATAUGE quand je me penche sur ma production. Il y a 35 ans que je m’empoigne avec la poésie… il y a 35 ans que je tremble de ne pas arriver. Mais arriver à quoi. Bien sûr il y a la joie. La joie indicible du créateur. Et puis, ce qui, disait Nietzsche, n’est pas un argument : la souffrance. Et toutes les âmes des morts qui se bousculent dans celle du poète!
On doute. On doit douter. Si l’on devait ne plus douter , il serait vain de reprendre la plume : le doute est ce qui féconde…
 » Christian Erwin Andersen

***

« Le poète parle pour la véritable humanité… il est mémoire de l’humanité, comme telle. Il « inefface » selon le néologisme de Patrick Guyot, l’amnésie internationale…. Et c’est en croyant en l’incroyable que le poète s’engage à travers les passages encombrés du futur. » Tristan Cabral, 2009.

***

Flaviano Pisanelli:
Actuellement sa recherche continue dans deux directions, sur la notion du corps dans l’imaginaire poétique de certains poètes contemporains italiens et étrangers (Noël, Michaux, Penna, Bellezza etc.) et sur la fonction du nom propre dans la poésie de la nouvelle génération des poètes italiens, entre autres Bellezza, Valduga, Magrelli, De Angelis, tout en analysant le sens de l’onomastique et de la toponomastique dans le système du langage poétique contemporain et en insistant sur les rapports entre la poésie et le corps, la matière, l’espace et le temps au-delà de toute description et de toute tentative d’abstraction intellectuelle.

Divinité

C’était l’horizon
la limite reculait.
La chouette bavardait
c’étaient les ombres à répondre
un enfant jouait à la charrette
et la mer s’effilochait d’innocence.
Les voix hurlaient les fantômes – entre-temps –
parcouraient les jours
au fil des heures.

C’était l’enfant
à nourrir de pain ses rêves.
Et le sable coulait.

(poème inédit)

***

« ...La poésie ne peut être forcée même si l’on parle d’écriture. Le poète commence à dire ce qui ne peut pas être dit. Parole essentielle, la poésie est aussi un regard que rien ne supporte. Elle ne sait pas forcément où elle s’aventure. Lire autant qu’écrire est un acte de résistance face au rouleau compresseur des images marchandes, face au prêt à rêver, au prêt à vivre. La poésie est dans le réel absolu, dans la seule réalité qui vaille, celle de l’imaginaire, de l’émotion, de la recherche de la vérité pour soi et pour chacun… » Paul Mari

Ils seront accompagnés par:
Angélique Aveillan (Chant Lyrique), Sabine Venaruzzo ( comédienne, performeuse), Brigitte Broc (Poète), Ellen Farnex (Photographe, poète, écrivain).
Photos, de gauche à droite: Tristan Cabral, Christian Erwin Andersen, André Chenet et Flaviano Pisanelli.