Agendapoetique06

Zen et Haïku

Posted in performances, Poésie, Rencontres, Revue de poésie, Signatures, Voyages en poésie by André Chenet on mai 10, 2014

Zen

 

ATELIER D’ÉCRITURE


 Du 21 juin au 22 juin 2014

 

organisé par DANGER POÉSIE

avec les poètes Paul Rodriguez et le moine Ji-Guen

Rendez-vous à 20h00 à La Maison de la poésie Jacques Prévert
53, rue Yves Klein 06480 La Colle s/ Loup

à 20h30 : conférence du moine Ji-guen : « L’élaboration d’un haïku »

En attendant l’aube
j’ai laissé ma porte ouverte __
Chaude nuit d’été.

Ji Guen

 

A partir de 22h00 : Promenade silencieuse et lente au bord de la rivière « Le Loup » avec des haltes méditatives durant lesquelles les participants à cette cession seront invités à prendre des notes d’écriture « fugitive » (haïku).

Repas frugal vers 23h00 suivi de lectures et de commentaires. 15 places disponibles. Pour s’inscrire : danger-poesie@orange.fr ou téléphoner à André Chenet au : 06 61 24 69 64

 

 

Tagged with: , ,

Dans le corps du poème

Posted in Festival, Poésie, Rencontres, Lectures, Performances, by André Chenet on août 18, 2013

AIGLUN MUSIQUE POÉSIE

Rencontres organisée par l’Association Aigo Luno (Eau de lune)

anciennement « Des Racines et des Aigles« 

SAMEDI 24 AOÛT 2013

DIMANCHE 25 AOÛT 2013

ANDRÉ CHENET ET SES AMIS

 

 

 

« …j’espère un langage incarné
avec les gestes de la lumière
dans les théâtres d’ombres du malheur
où toute poésie s’écrit au cœur du cri« 

In « Au coeur du cri » (Éd. Les Voleurs de feu, 2011)

André Chenet vit à La Colle s/ Loup dans les Alpes-Maritimes. Il publie régulièrement dans de nombreuses revues francophones et étrangères. En 2004, il a fondé la revue de Poésie imprimée « La Voix des Autres » (prochain n° en septembre 2013). Il anime depuis le début des années 2000, des Rencontres poésie dans le Sud-Est de la France et à Paris. En 2012, avec la complicité de son ami le poète Dom Corrieras, il a créé le festival de poésie « Les Fous du Loup », dans son village typiquement provençal. La seconde édition aura lieu entre le 10 et le 13 octobre 2013, sous la présidence honorifique du poète franco-tunisien Tahar Bekri.
Dernière parution: « Au coeur du cri » (Les Voleurs de feu éd., 2010).
Dernières parutions : « Au cœur du cri » (Éd. Les Voleurs de Feu, 2011), « Secret poème » avec un CD enregistré par l’auteur (Chemins de Plume, 2013)
A paraître fin 2013 ou début 2014: « Exil de la poésie », « Les brasiers de l’aube » , « Dans le corps du poème », livre d’art avec des lithographies originales de Pascal Gabet (Tilleul Presses)
Son site : DANGER POESIE (http://poesiedanger.blogspot.com/)

 

 

 

 

SAMEDI 24 AOÛT 2013

17 HEURES

CHÂTEAU” D’AIGLUN

CARTE BLANCHE À CRISTINA CASTELLO

(autour de 30′)

CRISTINA CASTELLO ―Poète et Journaliste
Membre de la SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES

« Je tiens depuis longtemps la poésie pour une sorte d’orage mental, ce qui est une façon d’imager la précipitation verbale qu’accueille l’espace de la page et qui représente le dépôt que le travail ensuite mettra en forme ou laissera tel quel... » Bernard Noël (à propos du recueil intitulé « Orage« )

Cristina Castello, poète et journaliste argentine, demeure en France depuis 2010 où elle publie depuis 2004, les recueils : « Soif », avec des illustrations de Antonio Seguí, aux éditions L’Harmattan (2004) ;  « Orage », préfacé par Antonio Gamoneda chez Bod éditions (2009), et une édition de tête avec des combustions de Christian Jaccard, « Ombre », livre d’art aux éditions Trames (2010)  et – « Le chant des sirènes»» aux éditions « Chemins de plume », collection « Un Poète/ Une Voix » (2012).
Ses poèmes sont toujours un engagement en faveur de la dignité de la vie, de la beauté et de la liberté, contre toutes les injustices sociales. Ils sont traduits en plusieurs langues, à partir du castillan, sa langue maternelle.
Elle a participé à de nombreuses anthologies éditées à Paris, en Italie, en Allemagne, en Argentine …etc…  Ses poèmes ont accompagné des expositions de photos et de peintures. Elle a participé à plusieurs reprises à la Journée Mondiale de la Poésie.
En tant que journaliste, elle a publié plus de 3 000 articles dans les principaux médias de la presse écrite de son pays natal et aussi dans quelques journaux et magazines d’Europe et d’Amérique Latine.
Elle a enseigné « L’interview journalistique » à l’Université. À la télévision, elle a créé « Sin Máscara » (« Sans Masque ») émission de culture. À la radio, « Convengamos que… con Cristina Castello » (« Nous convenons que… avec Cristina Castello ». Elle est également critique d’Art et conférencière.
Cristina Castello propage et défend la pensée et les arts de la tradition humaniste en général, avec  une prédilection marquée pour la culture et la langue française.

Son site http://www.cristinacastello.com  allie poésie, musique, peinture et journalisme.
Son Blog : http://les-risques-du-journalisme.over-blog.com/

« Quand c’est une femme, quand c’est la voix d’une femme poète, c’est la poésie qui est là. »  Jean-Pierre Faye

 

 

 

DANS LE CORPS DU POÈME, d’André Chenet

Non-spectacle de poésie à géométrie variable (version 3)

(45′)

Interprété par

Mlle Lise et André Chenet

IMG_8693 - copie 2

 « Un voyage par delà les dogmes et les concepts de la connaissance, un voyage initiatique où la beauté naît du noyau même de chaque instant, de son irréversibilité et de sa perfection, beauté rendue sensible uniquement par l’éclairage d’une conscience grandissante.« 

chenet_pingouin2 - copie

 

Textes & chansons  : André Chenet, Léo Ferré, Dom Corrieras et Lise Tsitsiridès
Mise en scène : André Chenet
Accompagnement à l’accordéon par : S.E.M.

 

RENDEZ-VOUS À 16H30

AUX HALLES D’AIGLUN

 

 

 

 

 

DIMANCHE 25

AOÛT 2013

18 heures 30 Entrée libre

ÉGLISE DAIGLUN

Carte rouge et noire à Emmanuelle k. :

Vertige de l’écart

(environ 30′)

Emmanuelle k. est « née prolétaire » dans la région parisienne, d’un père ouvrier dans le bâtiment et amoureux du jazz qu’un certificat d’études n’empêche pas de suivre des cours du soir aux Arts et Métiers pour devenir ingénieur des Travaux publics. Études interrompues par un décès brutal, quand elle n’a que dix ans. « Mémoires labourées, hachées, fouaillées, coupées / où git mon enfance… » La révolte prend corps, elle fonde avec Pierre Lepetit, son compagnon, le Groupe Libertaire de Ménilmontant, qui, en mai 68, est aux côtés des Enragés et des Situationnistes qui forment le Conseil pour le maintien des occupations, avec Guy Debord, Raoul Vaneigem…Cinéaste, poète, musicienne, elle vit à côté du Moulin d’Andé, en Basse Normandie.

Entracte

Exil de la poésie, poèmes d’André Chenet

lus par Mlle Lise et l’auteur

(30′)

 

Prix André Verdet

Posted in Poètes emprisonnés, Prix de poésie, Salon by André Chenet on juin 17, 2013

« le poème

c’est l’instant de ta présence

lorsque tu pars

il s’écrit »

Alireza Rôshan (Poète soufi, Iran)

Ce poème a été publié dans par Po&Psy – érès, dans le recueil intitulé « jusqu’à toi combien de poèmes »

La photo accompagne le recueil de poèmes paru en Iran en 2011 et intitulé : « le livre du ʺn’est pasʺ »

Pour fêter en 2013 le centenaire de la naissance d’André Verdet, l’association de ses amis a décidé de créer le prix international André Verdet du poète résistant qui sera décerné tous les 2 ans à la fin d’un salon de la Poésie. Sa première édition a été fixée au samedi 22 juin à 18 H.

L’association des amis d’André Verdet a donc le plaisir de vous inviter à présenter votre maison, vos auteurs et leurs ouvrages sur les tables qui auront été aménagées dans l’Espace Courtine au pied des remparts Ouest de Saint-Paul de Vence le samedi 22 juin à partir de 11H et jusqu’à 18H.

Pour faciliter la vente de vos ouvrages en un lieu exposé au soleil d’après-midi, elle vous recommande d’apporter parasol et/ou toile de tente ainsi que leurs dispositifs de fixation.

En souhaitant vivement pouvoir vous associer à cette manifestation, nous nous tenons à votre disposition pour plus d’information par courriel (caduc@unice.fr) ou par téléphone (04 93 67 46 58) et, afin de pouvoir préparer au mieux cet événement , nous vous remercions à l’avance pour une réponse rapide.
Avec nos sentiments très cordiaux.

Éveline Caduc
présidente de l’association Les amis d’André Verdet
site WEB http://www.amisandreverdet.com

Le jeudi 30 mai 2013 le jury a désigné
le lauréat du prix André Verdet du poète résistant :

Alireza Rôshan (Iran)

voici la présentation que fait Jean Restom-Nasser (26 septembre 2011) du poète Alireza Rôshan et de quelques-uns de ses textes :

« Nous avons découvert Alireza Roshan sur internet. Il n’avait jamais pensé à publier ses poèmes mais les offrait quotidiennement dans sa liste de partage où plus de 3500 abonnés suivait assidûment son intense production littéraire.

Son tout premier recueil, « jusqu’à toi combien de poèmes “, vient donc d’être traduit et publié en France. On y découvre un Majnoun contemporain en quête de sa Leïla sans cesse dérobée ; inlassable quête qui constitue le moteur même de son souffle poétique.
Alireza Roshan a été arrêté le 05 septembre 2011 et il est toujours détenu dans une prison qui pourrait se trouver à Téhéran, tout comme neuf de ses camarades. Tous administraient le site Web de la confrérie des derviches Gonâbâdi, ordre soufi persécuté par le pouvoir depuis des années et dont la seule faute consiste en des pratiques spirituelles ancestrales et constitutives de l’âme même de l’islam iranien.

Dans le meilleur des cas, ces derviches sont condamnés aux coups de fouets et dans le pire à de la prison ferme ; leurs biens et locaux sont systématiquement détruits au bulldozer. Alireza Roshan est marié et père d’un enfant en bas âge. Sa liste de partage sur internet, où il publiait quotidiennement son intense production littéraire, compte plus de 3500 abonnés. Mais il ne jouit d’aucune célébrité susceptible de le protéger du pire dans un système devenu aveuglément répressif.(…)

Un mouvement de soutien au jeune poète est lancé afin de sensibiliser l’opinion et les médias à son sujet. 

Inquiet pour le sort du poète Alireza ROSHAN, ce mouvement de soutien organise une collecte de signatures afin de déclencher un intérêt médiatique autour de son cas.

Source : Les amis d’André Verdet

Le Printemps des poètes à La Colle s/ Loup


Le jeudi 21, le vendredi 22 Mars et le samedi 23 mars :

logo

06480

LE PRINTEMPS EN FÊTE DES FOUS DU LOUP

organisé par La Voix des Autres et Danger Poésie

avec le soutien de la municipalité de La Colle s/Loup

(Rencontres, Poésies, concerts, théâtres, performances, chants)

PJ385_15ePdP-AFF-20x30-w

Voix des poètes

Soirée du 21 mars dans la Salle de la Rose de mai à 20h30 :

Spoken word/ Poésie orale 

Cette soirée sera dédiée à Didjéko (poète et slameur) qui a « plié bagages » pour l’Ailleurs.

avec Pascal Giovannetti, écrivain, poète et performeur et les invités de DANGER POÉSIE 

En première partie : 

– une « mise en voix » et en rythmes de Cee Jay (poète, slameur et musicien bruxellois) et son  Olivier Vanderaa (poète, slameur, artiste – performeur, musicien,vidéaste, photographe …lui-aussi de Bruxelles la belle).

– Performance de Sabine Venaruzzo, poète, musicienne et comédienne.

De nombreux invités surprises venant de divers horizons poétiques et géographiques viendront apporter leur tribut à cette fête de la poésie orchestrée par l’intrépide slam master Pascal Giovannetti.

André Chenet présentera les poètes vagabonds Patrick Aspe et Christophe Bregaint.

Soirée du 22 mars

Grande Nuit de la Poésie :

1ère partie :

Spectacles à La Rose de Mai à 20h30 :

Le petit théâtre magique , de et avec Aurore accompagnée de ses musiciens; Angélique Aveillan avec des extraits de son dernier spectacle de cabaret « Berlin, Paris, Buenos-Aires« ; HOT CLOUD 9, « Poésie around the Rock« ; Lise Tsitsiridès chante Dom Corrieras, Lobsang, poète et troubadour des temps modernes Marie-Chritine Frézal (auteur, poète, comédienne, metteur en scène).

Cette soirée se déroulera avec l’amical accompagnement du poète de Coaraze, Paul Mari, parrain d’Honneur du festival « Les Fous du Loup ».

-1-1

2eme partie en « nocturne » :

 La Voix des poètes (Entretiens, Lectures, Extraits de Spectacles de poésie, Performances, Musiques et Chants)

dans la salle de La Paillère à 22h00

Une escapade poétique sous la houlette de André Chenet

en compagnie de :

Christophe Bregaint, Cee Jay, Olivier VanderaaAnne No, Jean-Michel Sananès, Poètes & co, Pierre-Jean Blazy et les poètes de l’association Les Mots d’Azur

Olivier Legrand, artiste peintre hyperréaliste, exposera quelques unes de ses grandes compositions au Théâtre de La Rose de Mai et dans la salle de la Paillère.

Le 23 mars, au Théâtre de La Rose de Mai, à partir de 15h30 :

Concert du groupe ON CLOUD NINE, avec en première partie Mademoiselle Lise (chanson française)

Le numéro 6 de la revue de poésie La Voix des Autres sera présentée lors de ces rencontres. Le vendredi 22 mars, un buffet sera mis à disposition des convives.

-1-1

E-mail : lesfousduloup@gmail.com

À lire sur DANGER POÉSIE : Le Printemps arrive, les poètes chantent

« La Voix des Autres » au François Coppée

Posted in Poésie, Rencontres, Lectures, Performances, by André Chenet on octobre 18, 2012

Le Vendredi 19 octobre  à 15h30 :

à la Brasserie François Coppée
Le « Territoire du Poème » animé par Christian Deudon commencera cette nouvelle saison avec  :
« Carte blanche » à Cristina Castello et à André Chenet
Ils seront accompagnés par :

Nadine Lefebure, Christian Deudon, Pedro Vianna, Emmanuelle k., Pierre Godo  …

Cristina Castello rendra hommage à la poète colombienne Angye Gaona.

André Chenet interprètera des morceaux choisis de son non-spectacle de poésie à géométrie variable intitulé « Dans le corps du poème »

André et Cristina (Photo Patrick Aspe)

François Coppée
1, boulevard du montparnasse
75006 PARIS
tel:01.47.34.72.70
cafecoppee@gmail.com

(1 Consommation en guise d’entrée : 6 Euros)

Le Bordel des Poètes prend le large…

Posted in Poésie, Rencontres, Lectures, Performances, by André Chenet on mai 2, 2011

« De Li Po à Jack Kerouac, de la poésie comme vous n’en avez jamais rêvé! Époustouflant! » Alexander Dawn

« Un sacrément joli bordel avec ses comparses excellents….je vais le revoir pour la …4ème fois,  faut que je les aime ceux-là!!!  » Françoise Deleuse

La dernière représentation avant que la troupe du « Bordel des Poètes » ne reparte vers de nouvelles aventures.

MAI
8/9
Le bordel des Poètes
Cie Dessous de scène
Lise Tsitsiridès, Alain Carré, André Chenet, Dom Corrieras
Dimanche 21h30
Lundi 20h30

Le Théâtre du Port
5 place île de beauté. 06300 Nice
A droite de l’église sous les arcades
Station de tramway : Garibaldi
Stations de bus : Port de Nice
Parkings : Port de Nice, MAMAC
Accès handicapés

Renseignements et réservations : 04 93 56 47 62 et 06 62 58 55 05 Mail : theatreduport@free.fr   Directrice : Karine Badita

Tagged with: , , ,

Le Bordel des Poètes à Vence

Posted in Non classé by André Chenet on février 15, 2011

Le 19 Février 2011
à 19h30

Des poètes libres qui font leur révolutions et n’attendent des mots d’ordres de personne:
Le Bordel des Poètes sera à Vence, le samedi 19 février avec pour invitée d’honneur la poète argentine Cristina Castello en première partie.
Tarif unique 10€ – Vence Cultures,  3 descente des Moulins.
Rens. 09.65.15.65.07.
POESIE & SLAM / Vendredi 28 et samedi 29 janvier – 20h30, et dimanche 30 janvier – 14h30 

Synopsis :

Troubadours modernes (1 femme et 3 hommes), ils vous embarquent – tel Ulysse pour un voyage héroïque – en terres de poésie : un récital magique des plus beaux et plus insolites textes de l’Antiquité à nos jours, et de créations à la façon des “cut-up” de la « Beat Generation » !

Interprété par: Lise Tsitsiridès, André Chenet, Alain Carré, Dom Corrieras

Avec une incantation des indiens Navajo, des poèmes de Li Po, Villon, Marcabru, Claude Le Petit, Camoes, Gérard de Nerval, Baudelaire, Jehan Rictus, Jean Richepin, Paul Fort, André Breton, Jacques Prévert, Boris Vian, André Hardellet, Raymond Queneau, Nazim Hikmet, Jack Kerouac, Ferrario Brugnaro, Léo Ferré, Paul Mari,André Laude, emmanuelle k, Tristan Cabral, Dom Corrieras, André Chenet, Alain Carré, Lise Tsitsirides…

Chant: Mademoiselle Lise
Scénario et mise en scène: Le Bordel des Poètes
Choix des musiques: Dom Corrieras
Éclairage et son: Serge Arnaud

Le Bordel des poètes à Nice

Posted in Poésie, Rencontres, Lectures, Performances, by André Chenet on janvier 26, 2011

ESPACE MAGNAN SALLE RAMPE ROUGE

31 rue Louis Coppet
06000 NICE

Le Bordel des poètes


POESIE & SLAM / Vendredi 28 et samedi 29 janvier – 20h30, et dimanche 30 janvier – 14h30

Synopsis :

Troubadours modernes, ils vous embarquent – tel Ulysse pour un voyage héroïque – en terres de poésie : un récital magique des plus beaux et plus insolites textes de l’Antiquité à nos jours, et de créations à la façon des “cut-up” de la « Beat Generation » !

 

Avec Lise Tsitsiridès, André Chenet, Alain Carré, Dom Corrieras

La Voix des Autres n°4 (suite)

Posted in Non classé by André Chenet on août 3, 2010

Le numéro 4 de la revue « La Voix des Autres » sera présentée, avec qu à Nice, Antibes, La Colle s/ Loup et dans plusieurs villes françaises à partir du mois de septembre. Des lithographie à tirage limité de Pascal Gabet, illustrateur de ce numéro intitulé « La Révolution amoureuse des poètes » seront mis en vente afin de soutenir cette revue qui ne bénéficie d’aucune subvention ni de support publicitaire. Nous vous communiquerons les dates de nos rendez-vous très prochainement. Bel été à vous tous. André Chenet

Illustration Pascal Gabet

« La Poésie est un jeu dangereux »  Friedrich Hölderlin

« …Nous témoignons avec nos émotions, aussi violentes puissent-elles être, nous nous frayons des voies d’humanité, armés de prestigieuses visions passionnelles, qui ne cesseront de nous dérouter pour nous éconduire là où nous n’étions déjà plus attendus... » André Chenet (Extrait de l’éditorial)

SOMMAIRE

Florence Noël: Les fantômes de l’infini peu

p2
« …/…
parfois
un marin, un tueur de loups, un gaveur de monstres, un enfant ajouré,
revenait tard de son rendez-vous
avec son dernier fantôme
on les convoquait à l’orée des sables

…/… »

Didier Manyach: Zéro Heure

p4
« …/…
Des barques creusées avec du feu
Des os de bêtes froides
Des chargements d’or et d’armes.
Des terres inhabitées et des familles affamées.
Cols enneigés puis détroits de glace
parcourus par des hordes
et sur les remblais des tombes collectives.
La mer n’était qu’une vaste plaine
Une steppe sans fin

…/… »

Katy Rémy: Récits de la grande peste

p5

« ...s’il y avait une volonté commune c’était bien dans le fait de s’enfermer ici et d’en terminer avec la société quelle qu’elle soit, d’incorrigibles rêveurs avaient conservé des crayons et du papier, à peine découverts on les trucidait sur le champ, on faisait sauter les navires, exploser les avions, nous allions à notre perte avec la conviction et je peux le dire la joie d’une enfant qui s’envole pour imiter les oiseaux, nous n’attendions pas la mort  inactifs, nous nous aidions à mourir les uns les autres dans un immense élan d’humanité… »

Camille Loty Malebranche: Désenchantement

p8
« …/…
Je me suis réveillé
Et je n’ai vu que la lourdeur de nos gestes et l’interaction de nos maux
Jonglerie maniaque pour nos spartiates désabusés,
Nos fauves anthropomorphes, anthropophages

…/… »

Jean-Marc La Frenière: Qu’avons-nous fait de la beauté du monde?

p11

« Dépossédée de tout par les machines à sous, la tirelire éventrée des ghettos solde son sang et sa sueur. Des enfants de douleur y jouent à l’homme viril entre de vieilles capotes et des seringues sales. On ne leur a laissé qu’une vie suceuse de souffrance, la merde des vieillards, la dérision du monde dans les sacs à ordures. Le niveau de vie descend mais le Dow Jones remonte… »

Yann Orveillon: La Passion Rimbaud

p13

« ...Quel que soit le degré de conscience qu’il ait de son aliénation, l’observateur qui ne fait pas lui-même œuvre de poète ne pourra s’empêcher de juger de la poésie comme d’un acte gratuit. N’ayant pas de valeur marchande elle n’a pas de valeur d’échange ; donc elle est gratuite ; de là à penser qu’elle ne sert à rien !… »

Ghyslaine Leloup: Ce monde en germination n’attend que notre courage

p18
« …/…
La terre assoiffée de miracles
Révélera ses chants d’accordailles
Et nos serments d’amour confisqués

…/… »

Tahar Bekri: Palestine Salam
p19
« …/…
Si Jénine en arabe est fœtus et embryon
Que tu enterres vivant oublieux de l’Histoire
Si la poudre est ton encensoir
Si tes fusées blessent ma nuit sombre

Tes dalles se consolent-elles d’être mes décombres ?
…/… »

Jullian Isabelle: Les Murs Hauts

p21
« …/…
Saïda marche…
Elle marche longtemps
sous le feu des fusils.
Sous l’orage des bombes
en chantant un air très doux
pour bercer son petit frère

…/… »

Pedro Vianna: J’étais là

p22
« …/…
je vis l’homme s’élever dans sa chute
je vis l’homme se préserver dans sa mort
je vis l’homme grandir dans sa négation

…/… »

André Laude: Poèmes retrouvés

p24
« …/…
Nous somme le peuple de la cendre de l’angoisse et de l’offense
nous sommes la race dispersée le long des pistes du sang
nous sommes ce gigantesque tas d’ossements renouvelé aux heures débiles de la violence
nous sommes le le livre sacré où sont consignés combats défaites espoirs
Nous ne sommes plus seuls perdus dans une nuit putride gouvernée par les monstres

…/… »

– CAHIER SPÉCIAL emmanuelle k : Les brutes (version intégrale)

p26
« …/…
Et vos yeux de morts nés
lamentablement roses d’un sang sans fluidité
et vos têtes obtuses de pauvres harangueurs
n’y voient rien
n’y comprennent goutte.
Mais le terrible instinct de bêtes de mort qui vous
habite
sent la chose rare
la chose unique
la chose vivante
donc à tuer

…/… »

Tristan Cabral: Hôpital Général

p32
« …/…
dans un autre dortoir
attaché à un radiateur
le visage éclaté sous des serviettes blanches,
on interroge un vieux poète
qui avait peint Jésus
faisant la croix de fer
sur un trapèze volant

…/…

Christian Erwin Andersen: La norme jubilatoire (Réflexion, suivie d’un choix de poèmes)

p34

« ...Il faut « prendre et créer du bonheur », un bonheur simple, situé aux antipodes de la boulimie consommatrice, le bonheur du guépard paresseusement allongé sur une branche d’arbre dans une nature intacte, le bonheur du pêcheur à la ligne, et le faire voir, le manifester, en concevoir une légitime fierté et souhaiter qu’il provoque chez l’autre le désir d’y goûter à son tour… »

Nathalie Riera: ClairVision

p38
…/…
à nos bouches, vertes les feuilles du rêve
quand tu me penses entre alinéas & versets

enroulé dans le silence
à boutonnage où tu me défaits
tes mains liées au lin
me déboucle dégrafe déplie & je me confie
au rythme de l’écume au chaud de l’ardeur

…/…

Carlos Henderson: L’excès noir

p40
« …/…
il dit
il faut tout recommencer, il faut refaire le monde, continuer la phrase infinie
les éclats de la parole sillonnant le néant

il dit
continuer creuser encore dans l’obscur de là viendra l’ éblouissement
pas de pacte avec l’absurde : un pacte avec mon vide et la limpide plaine
de la parole

…/… »

Cristina Castello: Marées

p43
« …/…
Aux ciseaux je me coupai de l’alphabet
Je me châtrai de ma patrie* d’encre et de sève
Sans où et sans rien dans ce Sud
Exilée de l’écho de mon alpha

…/…

Jean Joubert: Le retournement de la parole

p45
« …/…
Voici enfin l’inespéré :
un regard neuf
comme résurrection du regard de l’enfance
sur un jardin d’amour où le bonheur s’ouvrait
dans l’innocence de la rose

…/… »

Cristian Ronsmans: La poésie est-elle un jeu?

p47

« …Le divertissement est, bien évidemment, l’action de se divertir ou de divertir. Or divertir n’a rien de vulgaire, contrairement à une idée trop souvent reçue et acceptée, hélas. En fait se divertir, c’est être différent. C’est être autre, être l’autre, être l’Autre.

Cela remonte à la nuit des temps, à la « mimésis », procédé fort ancien utilisé dans tous les rites initiatiques à leur origine. Se différencier… »

Flaviano Pisanelli: (Italie): Genesi/Genèse

p49
« …/…
Tout d’abord le blanc
racine-mémoire
dans le désert de naguère
sourd aux fibres
des harpes-fossiles

e il mondo incapace
di sfiorare altro mondo

…/… »

Xavier Laïné: Front de brume et eau

p51
« …/…
Frêle évanescence
Au coeur même de la fracture
Ce qui demeure de vie
Entre fragments épars

Aux frontières abolies du temps
N’est que front de brume et d’eau

…/… »

Paul Mari: D’un pays qui n’existe pas encore

p53
« …/…
Comme d’autres boivent leur vin rouge
sur des coins de table
où se règlent
les conflits sociaux, les malédictions des dieux,
il espère la fin des vents d’orage,
que l’homme devienne l’homme

…/… »

Dom Corrieras: Poèmes inédits

p56
« … /…
Je changerai mes rêves
Par des dessins d’enfants
Sur la buée des vitres de trains
Traversant des hivers d’indifférence

…/… »

Marcel Moreau: Verbe et Vénus

p59
« …/…
Je te cherchais dans mes mots mon désir à te dire
J’ai trouvé dans les tiens ton amour à te faire

…/… »

André Chenet: Secret poème (Extraits)

p60
« …/…
Il y avait un enfant candide
qui décortiquait
l’endroit de l’envers
un enfant aux hanches étroites
avec des gestes aigus
qui jouait avec un oiseau vert

…/… »

Umar Timol: Sang (Extrait)

p62
« …/…
Tu es miroir. Et je te fracasse.

Et tes scissures tranchent mes veines. Et mon sang
longtemps après ma mort moissonnera ton souffle sur
les esplanades de la folie.
…/… »

Werner Lambersy: Coïmbra (Extraits)

p64
« …/…
Le chant s’était tu
Ou quelque chose dans le chant
On ne sait pas
Quelque chose
Qui n’avait pas sa place
Et faisait du silence
Une paupière sur une absence d’oeil

C’était sans importance
Pour le commerce ou les rapports
De forces
C’était sans importance
Dites-vous bien qu’on pouvait
S’en passer: la parole sans miracle
Avait encore de beaux jours

…/… »

Pier Mayer-Dantec: poèmes

p67
« …/…
Des chiens à la renverse
Couchent en nos cerveaux
Il va pleuvoir à verse
Sur le dos des dévots.

…/… »

A lire, à voir, à découvrir (Présentations, Événements, Actualités)

p68

Zen & Haïku (Essai d’André Chenet)

p69

« … Insaisissables éclats de miroir éclairant l’esprit, les haïkus (de la contraction de deux mots japonais : haïkaï-ka et hokku, le premier pouvant se traduire par poème libre tandis que le second suggère le verset initial d’un poème plus ou moins long composé par deux ou plusieurs personnes) se présentent tels d’humbles petites énigmes (koäns*) frémissantes, apaisantes, émerveillantes, indifféremment gaies ou tristes… »

« Il faut toujours écouter parler en soi
la voix des autres
«  Monny de Boully

Responsable de la publication: André Chenet – Conseiller littéraire: CE Andersen,
Conseiller artistique-maquette: Dom Corrieras – Dessin de couverture: Pascal Gabet
Impression: CAP 49, av. Georges Clémenceau BP 21 101 – 06002 Nice Cedex 1 Tél. 04 93 44 55 08
1er mai 2010 – ISSN 1766-6945

Tagged with: , , , ,

La Voix des Autres n°4

Posted in Poésie, Rencontres, Lectures, Performances,, Revue de poésie by André Chenet on mai 17, 2010

La Voix des Autres n°4

sortira de l’imprimerie (avec un peu de retard), avant la fin de cette semaine. Les auteurs et les abonnés la recevront à partir du 27 mai.
« La Poésie est un jeu  dangereux » Friedrich Hölderlin

Dessin de couverture: Pascal Gabet Maquette: Dom Corrieras

SOMMAIRE:

Florence Noël (Belgique), Didier Manyach, Katy Rémy, Camille Loty Malebranche (Haïti), Jean-Marc Lafrenière (Canada), Yann Orveillon, Ghyslaine Leloup, Tahar Bekri (Tunisie), Isabelle Jullian, Pedro Vianna (Brésil), André Laude, emmanuelle k, Tristan Cabral, Christian Erwin Andersen (Belgique), Nathalie Riera, Carlos Henderson (Pérou), Cristina Castello (Argentine), Jean Joubert, Cristian Ronsmans (Belgique), Flaviano Pisanelli (Italie), Xavier Laîné, Paul Mari, Dom Corrieras, Marcel Moreau Belgique), André Chenet, Umar Timol (Île Maurice), Werner Lambersy (Belgique), Pier Mayer-Dantec

Pour lire des extraits, rendez-vous sur DANGER POESIE (Article du 2 mai 2010)


Parution et Abonnements: