Agendapoetique06

Prix André Verdet

Posted in Poètes emprisonnés, Prix de poésie, Salon by André Chenet on juin 17, 2013

« le poème

c’est l’instant de ta présence

lorsque tu pars

il s’écrit »

Alireza Rôshan (Poète soufi, Iran)

Ce poème a été publié dans par Po&Psy – érès, dans le recueil intitulé « jusqu’à toi combien de poèmes »

La photo accompagne le recueil de poèmes paru en Iran en 2011 et intitulé : « le livre du ʺn’est pasʺ »

Pour fêter en 2013 le centenaire de la naissance d’André Verdet, l’association de ses amis a décidé de créer le prix international André Verdet du poète résistant qui sera décerné tous les 2 ans à la fin d’un salon de la Poésie. Sa première édition a été fixée au samedi 22 juin à 18 H.

L’association des amis d’André Verdet a donc le plaisir de vous inviter à présenter votre maison, vos auteurs et leurs ouvrages sur les tables qui auront été aménagées dans l’Espace Courtine au pied des remparts Ouest de Saint-Paul de Vence le samedi 22 juin à partir de 11H et jusqu’à 18H.

Pour faciliter la vente de vos ouvrages en un lieu exposé au soleil d’après-midi, elle vous recommande d’apporter parasol et/ou toile de tente ainsi que leurs dispositifs de fixation.

En souhaitant vivement pouvoir vous associer à cette manifestation, nous nous tenons à votre disposition pour plus d’information par courriel (caduc@unice.fr) ou par téléphone (04 93 67 46 58) et, afin de pouvoir préparer au mieux cet événement , nous vous remercions à l’avance pour une réponse rapide.
Avec nos sentiments très cordiaux.

Éveline Caduc
présidente de l’association Les amis d’André Verdet
site WEB http://www.amisandreverdet.com

Le jeudi 30 mai 2013 le jury a désigné
le lauréat du prix André Verdet du poète résistant :

Alireza Rôshan (Iran)

voici la présentation que fait Jean Restom-Nasser (26 septembre 2011) du poète Alireza Rôshan et de quelques-uns de ses textes :

« Nous avons découvert Alireza Roshan sur internet. Il n’avait jamais pensé à publier ses poèmes mais les offrait quotidiennement dans sa liste de partage où plus de 3500 abonnés suivait assidûment son intense production littéraire.

Son tout premier recueil, « jusqu’à toi combien de poèmes “, vient donc d’être traduit et publié en France. On y découvre un Majnoun contemporain en quête de sa Leïla sans cesse dérobée ; inlassable quête qui constitue le moteur même de son souffle poétique.
Alireza Roshan a été arrêté le 05 septembre 2011 et il est toujours détenu dans une prison qui pourrait se trouver à Téhéran, tout comme neuf de ses camarades. Tous administraient le site Web de la confrérie des derviches Gonâbâdi, ordre soufi persécuté par le pouvoir depuis des années et dont la seule faute consiste en des pratiques spirituelles ancestrales et constitutives de l’âme même de l’islam iranien.

Dans le meilleur des cas, ces derviches sont condamnés aux coups de fouets et dans le pire à de la prison ferme ; leurs biens et locaux sont systématiquement détruits au bulldozer. Alireza Roshan est marié et père d’un enfant en bas âge. Sa liste de partage sur internet, où il publiait quotidiennement son intense production littéraire, compte plus de 3500 abonnés. Mais il ne jouit d’aucune célébrité susceptible de le protéger du pire dans un système devenu aveuglément répressif.(…)

Un mouvement de soutien au jeune poète est lancé afin de sensibiliser l’opinion et les médias à son sujet. 

Inquiet pour le sort du poète Alireza ROSHAN, ce mouvement de soutien organise une collecte de signatures afin de déclencher un intérêt médiatique autour de son cas.

Source : Les amis d’André Verdet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :